28.1 C
Dakar
vendredi, juin 14, 2024

Le potentiel d’économie d’énergie au Sénégal est « énorme »

Le Sénégal dispose d’un  »énorme » potentiel d’économie d’énergie dans différents sous-secteurs qui se chiffre à « des dizaines de milliards de francs CFA à économiser par an ».

Ce potentiel représente « à peu près plus de 20% sur le sous-secteur des hydrocarbures, 36% sur le sous-secteur de l’électricité et plus de 40% sur les combustibles domestiques », a indiqué M. Saer Diop, Directeur Général de l’Agence pour l’Économie et la Maîtrise de l’Énergie (ANER)

Il s’exprimait lors d’un panel sur les énergies renouvelables et solutions ans le cadre de la transition énergétique organisé au Centre international du commerce extérieur du Sénégal, en marge de la 30ème édition de la Foire Internationale de Dakar (FIDAK) ;

Cependant pour mobiliser ce potentiel, M. Diop plaide pour une « sobriété énergétique » et « une efficacité énergétique ».

Il invite à un changement de comportement dans la consommation d’énergie d’une part et au remplacement des équipements énergivores par d’autres qui consomment véritablement moins d’énergie, notamment sur l’éclairage, sur la climatisation.

Par ailleurs, pour le coordonnateur national du programme « Biogaz domestique du Sénégal », M. Malick Gaye, il y a également d’autres sources d’énergies renouvelables que le Sénégal est en train de mettre en œuvre.

L’ANER a pour mission de promouvoir l’utilisation des énergies renouvelables, y compris la bioénergie, dans tous les secteurs d’activités. A ce titre, elle est chargée notamment d’identifier, d’évaluer et d’exploiter le potentiel en ressources énergétiques renouvelables disponibles et économiquement exploitables dans les différentes régions du pays. L’EconomisteSenegal

Related Articles

Stay Connected

0FansJ'aime
3,913SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles