25.1 C
Dakar
jeudi, juin 13, 2024

Monétique :1,5 million de cartes bancaires en circulation au Sénégal

En 2021, les transactions monétiques au Sénégal ont porté sur 23 milliards de FCFA sur un volume de 2 200 milliards de transactions par carte bancaire, a révélé  le président de l’Association Professionnelle des Banques et Etablissements financiers du Sénégal(APBEF), M Mamadou Bocar Sy, citant le dernier rapport de la Commission bancaire de l’Union monétaire ouest africaine (Umoa).

Le président de l’APBEF intervenait ce jeudi à Dakar, à l’ouverture de la 7 eme édition du Salon Monétique Régional du GIM-UEMOA. Selon lui, le dynamisme note dans les transactions monétiques au Sénégal fait que le pays se place au 2eme rang  dans la zone de l’Uemoa.

Le Sénégal, indique-t-on,  compte 778 Guichets automatiques de banque (Gab) et plus de 1,5 million de cartes bancaires en circulation.

Un grand nombre de fournisseurs de systèmes d’information bancaire, des fournisseurs d’équipements et de solutions de paiement, des fabricants et personnalisâtes de cartes, des fournisseurs d’équipements et de services de sécurité informatique, des banques, des acteurs publics et privés prennent part à cette rencontre de deux jours.

Cet évènement qui se veut une véritable vitrine de valorisation de l’écosystème des paiements électroniques de la zone UEMOA se tient en marge des Assises régionales du GIM-UEMOA sous le thème de la Transformation des paiements vers un modèle  « ecosystem centric ». Ce sera aussi l’occasion de célébrer les acteurs régionaux et les innovateurs.  

Cette rencontre intervient dans un contexte marqué par une dynamique économique visant une croissance forte, durable et inclusive de l’écosystème des paiements de l’UEMOA.


Revenant sur l’importance de la monétique, Sy explique que le GIM  permet de mutualiser les ressources dans la zone UEMOA pour offrir au secteur bancaire un instrument monétique important pour rivaliser avec les grands de ce monde parce que le monde est devenu un village planétaire. « Donc la monétique rend la banque accessible », affirme-t-il

 

  1. Minayegnan Coulibaly, directeur général du GIM-UEMOA a pour sa part indiqué que la présente édition du salon monétique régional sert de cadre pour le lancement de l’écosystème ouvert des paiements de la région UEMOA qu’on a baptisé Gim-paie et c’était aussi le cadre d’annoncer de partenariats. C’est aussi, selon lui, l’occasion de lancer « un vibrant appel » à l’ensemble de la communauté des acteurs financiers de la zone banque comme non banque, de rejoindre cet écosystème, relever le défi du paiement et faire en sorte que le paiement devienne universel, accessible à tous et disponible partout dans l’UEMOA.

« C’est aussi l’occasion de faire en sorte que qu’il ait davantage de transactions électroniques. On a trop tendance à utiliser le cash et vous savez la pandémie est venue nous réveiller, nous dire qu’il faut éviter de manipuler trop les billets de banque et autres », dira-t-il.

Le Secrétaire général de la Bceao, Abdoulaye Seck, juge « insuffisante » l’utilisation des 7,3 millions de cartes bancaires en circulation dans l’espace de l’Uemoa, estimant qu’il est nécessaire que des reformes soient initiées pour la réduction des coûts, la disponibilité des services de sécurité des transactions et des données. Il a en outre appelé pour un écosystème inclusif qui sera étroitement lie au projet d’interopérabilité des plateformes numériques piloté par la Bceao et qui sera effectif en 2023

Le GIM-UEMOA est un organisme régional qui a été créé en 2003 par la BCEAO et les banques dans le but de mettre en œuvre un système monétique interbancaire régional de retrait et de paiement électronique. Il fédère, actuellement, 145 banques, établissements financiers et postaux, structures de microfinance et Etablissements de monnaie électronique.

L’économiste Sénégal

 

Related Articles

Stay Connected

0FansJ'aime
3,913SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles