28.1 C
Dakar
vendredi, juin 14, 2024

Le FMI invite le Sénégal à réduire le déficit budgétaire à 3,9% en fin 2024

Le Fonds monétaire international (FMI) invite les nouvelles autorités du Sénégal à prendre des mesures ‘’ambitieuses’’ pour rationaliser les dépenses fiscales et améliorer l’efficacité des dépenses, pour atteindre l’objectif de déficit budgétaire de 3,9 % du PIB fixé pour la fin de l’année 2024.

Cette recommandation est contenue dans la déclaration d’une équipe du FMI, dirigée par M. Edward Gemayel, qui a séjourné au Sénégal du 25 avril au 3 mai 2024 pour faire le point sur les développements économiques et politiques récents et jeter les bases de discussions de la seconde revue du programme soutenu par le FMI.

Ces mesures devraient être prises dans le cadre d’un budget rectificatif qui permettrait la réalisation de l’objectif régional de déficit budgétaire de 3 % du PIB en 2025, selon le FMI qui note par ailleurs que le programme soutenu par le FMI ‘’reste globalement sur la bonne voie’’, selon les données préliminaires pour la fin de l’année 2023.

 

En outre, préconise la déclaration du FMI, un accent devrait être davantage mis sur les réformes structurelles, portant sur la révision de la formule de détermination des produits pétroliers et la réalisation d’un audit de la compagnie d’électricité Senelec.

Ceci permettra de mettre en œuvre une nouvelle grille tarifaire pour l’électricité, avec un tarif social pour les ménages vulnérables.

En outre, les autorités progressent dans les mesures visant à sortir le Sénégal de la liste grise du Groupe d’action financière (GAFI).

Selon le FMI, les nouvelles autorités ont réaffirmé leur engagement à poursuivre le programme actuel soutenu par l’institution financière et elles reconnaissent que les principaux piliers du programme s’alignent sur leurs propres objectifs stratégiques, à savoir : améliorer la résilience budgétaire et réduire les vulnérabilités de la dette, renforcer la gouvernance, promouvoir la transformation structurelle de l’économie et renforcer la résilience au changement climatique.

Par ailleurs, l’on rappelle que les discussions pour la seconde revue du programme soutenu par le FMI au titre du Mécanisme Elargi de Crédit (MEC) et de la Facilité Elargie de Crédit (FEC), et la Facilité pour la Résilience et la Durabilité (FRD) sont pour l’instant prévues au mois de juin 2024.

L’EconomisteSenegal

Related Articles

Stay Connected

0FansJ'aime
3,913SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles