31.5 C
Dakar
vendredi, mars 31, 2023

Desert to Power : Plaidoyer pour renforcer les partenariats public-privé

La troisième réunion ministérielle des cinq pays du Sahel concernés par l’initiative Desert to Power a mis exergue la nécessité d’œuvrer à l’approfondissement de la coopération avec le secteur privé comme moyen d’accélérer sa mise en œuvre.

La rencontre qui s’est tenue le jeudi 8 décembre 2022 à Nouakchott, la capitale mauritanienne, sur le thème « Renforcer les partenariats public-privé dans le cadre de la mise en œuvre de l’initiative Desert to Power », a réuni des représentants du Burkina Faso, du Tchad, du Mali, de la Mauritanie et du Niger.

Organisée à l’initiative du Groupe de la Banque africaine de développement, en collaboration avec le ministère du Pétrole, de l’énergie et des mines de la Mauritanie, la réunion avait pour but de mieux faire connaître cette initiative du secteur de l’énergie et lui donner de la visibilité.

La rencontre visait également à promouvoir l’investissement stratégique dans l’énergie solaire au sein des pays du Sahel comme contribution majeure à la lutte contre le changement climatique.

Desert to Power est une initiative de la Banque africaine de développement en matière d’énergie renouvelable et de développement économique qui vise à éclairer et à alimenter en énergie la région du Sahel en construisant dix gigawatts de capacité électrique grâce à des systèmes d’énergie solaire, ainsi que des projets en réseau et hors réseau, d’ici 2030.

Les participants ont passé en revue les progrès réalisés dans la mise en œuvre de l’initiative Desert to Power dans les cinq pays et ont réaffirmé l’engagement de leurs pays respectifs à l’égard de l’initiative Desert to Power. Ils ont souligné notamment le succès des efforts de mobilisation de ressources et des partenariats.

Les ministres ont également souligné l’urgence de traduire les projets prioritaires identifiés en mégawatts concrets et en connexions sur le terrain.

Ils sont également convenus de concevoir un protocole commun et une documentation standardisée afin de faciliter le déploiement de projets de producteurs indépendants d’électricité, de poursuivre une approche concertée pour le déploiement à grande échelle de mini-réseaux verts et de mettre en place une plateforme d’engagement du secteur privé (PSEP) Desert to Power afin d’intensifier la mobilisation de capitaux privés.

« Nous remercions la Banque pour les efforts considérables déployés par le groupe de travail Desert to Power dans le cadre de la mise en œuvre des feuilles de route nationales validées en 2020, démontrant ainsi le formidable partenariat entre nous et la Banque à travers cette initiative conjointe destinée à accélérer l’accès universel à l’électricité dans le Sahel », a déclaré le ministre mauritanien de l’Energie, Abdessalem Ould Mohamed Saleh au nom de ses homologues.

Le vice-président chargé de l’Électricité, de l’énergie, du climat et de la croissance verte du Groupe de la BAD, Kevin Kariuki, a déclaré : « C’est une occasion unique de travailler ensemble pour que notre vision de la région du Sahel comme centrale d’énergie renouvelable devienne réalité. »

La réunion s’est terminée par l’adoption de la Déclaration de Nouakchott.

Elle a été suivie d’une réunion du Comité directeur de l’initiative Desert to Power sous forme hybride, qui a fourni des orientations supplémentaires concernant les propositions d’engagement accru du secteur privé.

La prochaine réunion ministérielle sera accueillie par la République du Niger en 2023.

L’EconomisteSenegal

 

Related Articles

Stay Connected

0FansLike
3,754FollowersFollow
0SubscribersSubscribe
- Advertisement -spot_img

Latest Articles