27.1 C
Dakar
jeudi, juillet 11, 2024

La validation du schéma d’Aménagement transfrontalier intégré du Bassin du fleuve Sénégal à l’étude

 

La réunion des experts en charge de l’aménagement du territoire et de la gestion des frontières des Etats membres de l’UEMOA, de la Guinée et de la Mauritanie pour la validation du  schéma d’Aménagement transfrontalier intégré (SATI), plus spécifiquement celui du Bassin du fleuve Sénégal, a démarré le lundi 1er juillet 2024 à Dakar (Sénégal).

Le ministre sénégalais de l’Urbanisme, des Collectivités territoriales et de l’Aménagement des Territoires, Balla Moussa Fofana, a rappelé les enjeux du Bassin du fleuve Sénégal, en termes de développement économique, de préservation de l’environnement et de cohésion sociale.

« La mise en place du SATI et de son plan d’actions, après leur validation, est un enjeu majeur qui permettra de renforcer la libre circulation des personnes et des biens, l’accès au foncier, aux ressources naturelles et aux services sociaux de base transfrontaliers, le désenclavement, le renforcement des liens culturels, sociaux et économiques », a-t-il dit.

Le Commissaire chargé du Département de l’Aménagement du Territoire Communautaire et des transports, Jonas Gbian a rappelé que « l’examen des livrables du Schéma d’Aménagement Transfrontalier Intégré du Bassin du fleuve Sénégal s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la Politique de l’Aménagement du territoire, à travers le Programme de Coopération Transfrontalière Locale (PCTL) ».

Le PCTL, cofinancé par la Coopération suisse et la Commission de l’UEMOA, « vise à contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations vivant dans les espaces transfrontaliers à travers un accès renforcé aux services socio-économiques et culturels délivrés par les collectivités territoriales », a-t-il ajouté.

Des Membres du Conseil des Collectivités territoriales de l’UEMOA, des représentants des faîtières des espaces transfrontaliers et des partenaires techniques et financiers, les Experts des Etats membres de l’UEMOA, de la Guinée et de la Mauritanie, ainsi que les cadres de la Commission prennent part aux travaux qui prendront fin le 3 juillet 2024.

Le Président du réseau des Maires du Bassin du Fleuve Sénégal (RMBFS), Ibrahima Bara SALL et la Représentante résidente de la Commission de l’UEMOA à Dakar, Aissa KABO ont également pris part à la cérémonie.

Les conclusions de leurs travaux seront soumises à la réunion des Ministres en charge de l’Aménagement du territoire et de la gestion des frontières des Etats du Bassin du fleuve Sénégal, qui aura lieu le 4 juillet 2024 à Dakar.

L’EconomisteSenegal

Related Articles

Stay Connected

0FansJ'aime
3,913SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles