19.1 C
Dakar
mardi, mars 5, 2024

“Le rôle des banques centrales face aux défis du changement climatique” au menu d’une conférence, le 6 février à Dakar

La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) organise, le 6 février 2024, au Centre international de conférences Abdou Diouf (CICAD) de Diamniadio au Sénégal, une Conférence internationale sur le thème “Le rôle des banques centrales face aux défis du changement climatique”.

Cette rencontre réunira des Gouverneurs de Banques Centrales ou leurs représentants de haut niveau, des Ministres en charge des Finances et de l’environnement de certains Etats de l’UEMOA, des Présidents d’organes et institutions de l’Union, des experts d’institutions régionales et internationales du secteur financier, des associations professionnelles des institutions financières de l’UMOA et des structures spécialisées dans le domaine des risques climatiques.

La Conférence vise à créer un cadre de réflexion et de partage d’expériences sur la politique climat qui favoriserait une meilleure contribution du secteur financier aux objectifs de résilience climatique et de transition vers une économie durable des Etats. Les enseignements tirés de cette rencontre vont contribuer à identifier les axes primordiaux à couvrir par une politique climat d’une Banque centrale africaine.

En prélude à cet évènement, la directrice de la stabilité financière et du financement des économies au sein de la Bceao, Mme Aminata Seck Mbow a expliqué à la presse les enjeux de cette conférence.

« La Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) organise cette conférence pour réfléchir sur les problématiques liées au changement climatique », a dit Mme Mbow.

Selon elle, les recommandations qui seront issues de la conférence devraient « permettre à la BCEAO de définir une politique climat cohérente qui prend en compte les spécificités des différents types de risques climatiques auxquels les Etats membres de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) sont exposés »,

La conférence  offrira aussi l’occasion aux participants de revisiter les liens entre le changement climatique et la problématique du développement en Afrique.

Elle a rappelé que la banque centrale a mis en place un comité chargé de la politique climat chargé de définir les orientations stratégiques à mettre en œuvre pour accompagner les Etats à atteindre leurs objectifs liés à leur engagement international sur le climat.

La Bceao a aussi initié des réflexions pour doter l’union d’une taxonomie verte devant faciliter une classification aussi bien au niveau du bilan des banques en termes d’actifs et de passifs.

Plus de 150 personnes sont attendues à cette rencontre, dont de hauts responsables des Etats membres de l’UEMOA, en l’occurrence des ministres chargés Finances et de l’Environnement. En outre, au moins huit (8) gouverneurs de banques centrales prendront part aux travaux.

Quatre thématiques rythmeront les sessions prévues au cours de cette conférence qui sera clôturée par une table ronde des gouverneurs de banques centrales : « Principales leçons et conclusions à tirer de la Conférence ».

La 1ere session sur le thème « Changement climatique : État des lieux des réflexions et implications sur le développement économique de l’Afrique »  sera suivie par le panel sur « Stabilité Financière : Actions des banques centrales pour accroître la résilience du système financier face aux défis du changement climatique ».

La 3 eme session va porter sur le thème « Contribution de la politique monétaire pour la prise en compte des enjeux du changement climatique » et la 4 eme et dernière session traitera « De la volonté à l’action : Quelles approches pour un financement vert des économies africaines ? »

L’EconomisteSenegal

 

 

 

 

Related Articles

Stay Connected

0FansJ'aime
3,913SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles