19.1 C
Dakar
mardi, mars 5, 2024

La BOAD autorise de nouveaux engagements pour un montant global de 117 milliards FCFA.

 

La 138 eme session ordinaire du Conseil d’Administration de la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) approuvé sept (7) nouvelles opérations pour un montant global de 117 milliards FCFA, annonce un communique de l’institution financière.

Ce décaissement porte à 816,9 milliards FCFA le total des engagements à date de la Banque pour l’année 2023 et à 8 034,3milliards FCFA, précise la source, soulignant que le total des engagements (toutes opérations confondues) de la BOAD, depuis le démarrage de ses activités opérationnelles, en 1976.

La rencontre s’est tenue en visioconférence, sous la présidence de Serge EKUE, Président du Conseil d’Administration, Président de la BOAD.

Après avoir approuvé le procès-verbal de la 137ème réunion, tenue le 20 septembre 2023, à Abidjan (Côte d’Ivoire), le Conseil a examiné la note relative à la ré-accréditation de la Banque Ouest Africaine de Développement, comme entité d’implémentation du Fonds Vert pour le Climat, présentant le contexte, les résultats obtenus, la genèse du processus de ré-accréditation, et l’opérationnalisation de la ré-accréditation, pour la période 2024-2028.

Les administrateurs ont approuvé sept (7) nouvelles opérations pour un montant global de 117 milliards FCFA, portant à 816,9 milliards FCFA le total des engagements à date de la Banque pour l’année 2023 et à 8 034,3milliards FCFA, le total des engagements (toutes opérations confondues) de la BOAD, depuis le démarrage de ses activités opérationnelles, en 1976.

Les prêts approuvés concernent le financement partiel de la mise en place de lignes de refinancement en faveur de la Banque Internationale pour l’Industrie et le Commerce (BIIC), au Bénin.  D’un montant de 15 milliards FCFA, le projet a pour objet la mise en place, en faveur de la BIIC, de lignes de refinancement visant à soutenir les Micro, Petites et Moyennes Entreprises (MPME) et à développer l’électrification solaire hors-réseau.

Les financements portent aussi sur la mise en place d’un prêt subordonné en faveur de la Banque Nationale d’Investissement (BNI), en Côte d’Ivoire.  Ce prêt de 20 milliards FCFA vise à doter l’institution de ressources stables, pouvant être assimilées à des fonds propres effectifs, au sens du dispositif prudentiel applicable aux établissements de crédit de l’UEMOA.

La BOAD approuve aussi la mise en place de lignes de refinancement en faveur de MANSA Bank, en Côte d’Ivoire.  L’objectif du projet estimé à 15 milliards FCFA est de mettre en place, à la faveur de Mansa Bank, des lignes de refinancement visant à soutenir les Micro Petites et Moyennes Entreprises (MPME) et à développer l’électrification solaire hors-réseau.

L’institution bancaire s’engage également à  consentir un prêt de 7 milliards FCFA pour le financement partiel du projet d’implantation et d’exploitation d’une unité de production d’eau minérale et de boissons alcoolisées par la société Africaine de Boissons Alcoolisées (SABA) Ivoire SA, à Bonoua (Côte d’Ivoire).

Les autres prêts sont relatifs au financement partiel du Programme d’Urgence de Renforcement de la Résilience dans la région des Savanes (PURS) au Togo pour un cout de 30 milliards FCFA, au financement partiel de 20 milliards FCFA du projet d’acquisition d’actions de DUBAI PORT WORLD (DPW) DAKAR et de renforcement des moyens d’intervention de la Société Nouvelle pour le Transit (SNTT) SA, au Sénégal.

La BOAD a accepté de financer partiellement le Projet d’Implantation d’une Aciérie par la Société Côte d’Ivoire SIDERURGIE (CIS) SA, à Abidjan (Côte d’Ivoire) pour un montant de 10 milliards FCFA.

L’EconomisteSenegal

 

Related Articles

Stay Connected

0FansJ'aime
3,913SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles